En 1891 s’achève la construction de la Maison Mère des Sœurs Dominicaines de la Congrégation Saint Dominique de Gramond, fondée en 1843. Durant tout le 20ème siècle le site, appelé Couvent par la population locale, subit divers aménagements en fonction des orientations prises par les religieuses.

Après avoir formé de jeunes novices de leur congrégation puis dispensé l'enseignement scolaire auprès des jeunes du canton de Baraqueville, Naucelle et Rieupeyroux, les religieuses ont transformé l'intérieur des locaux, au début des années 80, pour accueillir les soeurs ainées à la retraite.

A l'aube du nouveau siècle, l'établissement s'est ouvert à l'extérieur et reçoit désormais, après d'importants travaux de modernisation et d'extension, une population majoritairement laïque.

Parallèlement, les Soeurs Dominicaines, toujours présentes au sein de l'établissement, ont confié la gestion de celui-ci a une association de loi 1901 dénommée "Le Moutier" afin de pérenniser leur oeuvre, dans le respect des valeurs qui ont fait l'histoire et la réputation de ce lieu.